Notre-Dame de l’Ile (Luzech)

La chapelle Notre Dame de L’Ile à Luzech se situe sur une presqu’ile formée par une boucle du Lot d’une longueur exceptionnelle de cinq kilomètres. Historiquement, l’origine de l’édifice reste obscure. Le site a dû être propice aux rites religieux et on trouve un sanctuaire attesté en 1285. Au XIVe siècle, une chapelle se dressait sur une véritable ile, d’où son nom. Un bras du Lot l’isolait du reste de la boucle. Ce bras
a disparu à la fin du XVIIe siècle. En 1504, la chapelle menaçant ruine, Antoine de Luzech, évêque de Cahors la fit entièrement reconstruire.
C’est la chapelle actuelle. Ce monument historique, au milieu des vignes, est l’un des nombreux sanctuaires dédiés à la Vierge construits le long du Lot et vénérés par les mariniers qui amenaient les vins de Cahors jusqu’à Bordeaux. Car, les rochers à fleur d’eau et les courants violents mettaient en péril les équipages et leur cargaison. D’où cette dévotion à Marie.
Ce passage restera dangereux jusqu’en 1840, date de la construction d’un canal permettant de franchir, désormais, l’isthme avec plus de quiétude. L’apparition des chemins de fer arrêtera définitivement l’activité commerciale sur la riviére.
La statue de Notre Dame de l’Ile se présente comme une dame des XIV-XVe siècles, avec une couronne comtale, une robe trainante, ses cheveux dénoués, un long manteau formant voile, qu’elle ramène de sa main droite. En cette même main, elle tient un bouquet de roses.
Sur son bras gauche, l’enfant Jésus, avec une pomme dans une main et dans l’autre un oiseau. Sur les lèvres de Notre Dame, un discret sourire. Ici, la communauté portugaise du Quercy, est particulièrement dynamique. C’est elle, qui chaque 13 mai, organise la fête de Notre Dame de Fatima,(dont une statue se trouve dans la chapelle), avec messe et procession.
Le sanctuaire, havre de calme et de paix, dans cette plaine de vignobles, continue d’être lieu de pèlerinage. Autour du 15 août est fêtée, chaque année, la semaine mariale que jalonnent des journées importantes : celle de la Coopération Missionnaire, celle des Défunts, celle des Mouvements des Chrétiens Retraités, celle des Malades, celle de l’envoi en Mission. Durant cette période, une messe quotidienne y est célébrée avec un thème spécifique.
Une messe ordinaire est célébrée, hors saison touristique, une fois tous les 2 mois à 9h, le premier mercredi,
Le modèle réduit de la gabarre sur la voute de la chapelle rappelle le rôle et l’importance des bateliers transportant les vins.
La tradition se perpétue grâce à la Confrérie des Vins de Cahors qui, chaque trois ans, se rend à Notre Dame de l’Ile pour fêter la nouvelle récolte, proclamer le Ban des vendanges et tenir un Chapitre.

"Notre Dame de l’Ile : un mur de pierres entoure l’enclos. Dés qu’on l’a franchi, on respire un autre air, une paix nous pénètre. Comment cet endroit, à peine séparé des vignes qui l’entourent, nous conduit-il si loin en nous, si loin du monde de tous les jours ?
A quelques dizaines de mètres, la rivière Lot, arrêtée par les collines, décrit une courbe pour s’en aller vers le nord et Luzech à nouveau. Les peupliers l’accompagnent en processionnant. Là-bas, alors que les eaux s’écoulent majestueusement dans la vallée qu’elles ont créée, la chapelle continue sa prière de pierre.
Les pèlerins, en prenant le chemin du retour, emportent avec eux l’enclos et la chapelle : nous sommes habités par ce lieu d’éternité". Gérard Bessière (L’Éternité affleure)

André Décup mise à jour mars 2015

Ce sanctuaire marial est un havre de paix et de simple beauté situé au fond de cette plaine de vignobles de Luzech. Sans trop de « bruit », il s’y déroule des événements qui remplissent le cœur des personnes qui les vivent. Des pancartes balisant le trajet ont été réalisées et placées par les responsables de la communauté portugaise (assez nombreuse dans la région) pour leur dévotion à Marie et en particulier à Notre Dame de Fatima. Comme tous les ans, ils ont la riche idée d’y placer des affiches annonçant le pèlerinage annuel du mois Août, ce qui invite à plus de passage. Parlons de ces événements. Une messe ordinaire célébrée une fois tous les 2 mois à 9h, le premier mercredi, et le passage de simples pèlerins ou visiteurs anonymes. Des baptêmes et des mariages vécus principalement pendant la saison estivale, concernant des personnes locales ou dont les origines sont ici ou que le lieu a marqué. La communauté portugaise célèbre aux environs du 13 mai la fête de Notre-Dame de Fatima, préparée de longue date avec beaucoup de soins et à laquelle toute la population est invitée. C’est une très belle cérémonie. Chaque année, la fête du 15 Août, Assomption de la Vierge Marie, est magnifiée : la messe a lieu à 10h30 et elle est prolongée par le verre de l’amitié partagé dans ce bel enclos du sanctuaire. A cette occasion, des viticulteurs locaux offrent la célèbre boisson le « Fénelon » que la paroisse agrémente de quelques boissons fraiches et « gourmandises » salées. Les échanges sont chaleureux et chacun repart avec ce bon souvenir de ce temps de convivialité. Le pèlerinage annuel est toujours fixé à la semaine qui suit le 15 Août, du dimanche au dimanche. Tous les jours, la messe est célébrée à 10h30, et 4 jours de la semaine sont porteurs d’un thème spécifique. Le premier dimanche est celui des malades, handicapés et hospitaliers ( personnes accompagnantes) qui se déroule sur la journée avec partage d’un pique-nique proposé et réservé par ceux qui le souhaitent. Le mardi est celui de la Coopération missionnaire qui permet de partager des expériences de la vie des Eglises de divers continents. Le jeudi est la journée du Mouvement Chrétien des Retraités qui anime le déroulement jusqu’à la prière de l’après-midi. Le vendredi est consacré à la prière pour les personnes qui nous ont quittés et le dernier dimanche est l’envoi à notre mission de baptisés. Chaque après-midi, des bénévoles ont assuré l’accueil de pèlerins et de visiteurs qui ont été nombreux et qui ont manifesté un intérêt certain pour ce sanctuaire.

Articles de cette rubrique

Soutenir par un don