Le Carême, un chemin vers notre Dieu par le Père Mathias Leclair

A première vue, notre monde inquiet nous incline bien davantage à nous fermer sur nous même, plutôt qu’à ouvrir notre cœur et nos mains.
Portée à haute température par le dictat médiatique, cette tendance s’insinue en nous jusqu’à pouvoir nous faire envisager tout autre comme un ennemi.
L’autre ; celui qui me menace, qui me harcèle, qui me pollue…
Pourtant il n’y a pas de chemin vers Dieu qui ne passe d’abord par l’autre, les autres !
Aussi c’est à eux que je dédie ce carême. Tous ceux que j’oublie, que je ne voie pas, celles et ceux dont j’ai peut-être peur, parfois.
Que ces quarante jours nous permettent de mieux les retrouver, et que le Seigneur nous y aide, simplement pour notre joie… et la Sienne.
Mathias

- Mercredi des cendres, 26 février 2020 :
«  Ne fais pas sonner la trompette devant toi  » Evangile selon Saint Matthieu au chapitre 6.

La trompette est un magnifique instrument. Sous son éclat tout l’orchestre s’envole, c’est pourquoi elle intervient peu et d’une manière toujours très préparée. La trompette isolément est assourdissante et inutile.
Même si le carême est un chemin personnel, je le vis en communion avec d’autres.
Alors que je commence, je me laisse habiter par leur visage, avec une attention particulière pour celles et ceux dont je me sens le plus loin.

Soutenir par un don