Le carême, aventure intérieure par le Père Mathias Leclair

Jeudi 18 mars 2021.

Quatrième semaine : en s’émerveillant de quelques paraboles, et autres paroles de Jésus.

« Il disait ; Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence. Nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment ».
Marc 4, 26

Comment ne pas nous émerveiller de tant de délicatesse de la part de notre Dieu. La Vie qu’il nous donne passe par nous, sans même que nous nous en apercevions. Savoir qu’il ne nous revient pas de percer le mystère ne doit pas décourager notre louange. Je peux prier avec cette belle prière de mère Térésa.

P. Mathias

- Prière de Mère Teresa :
La vie est la vie !

La vie est beauté, admire-la
La vie est félicité, profites-en
La vie est un rêve, réalise-le
La vie est un défi, relève-le
La vie est un devoir, fais-le
La vie est un jeu, joue-le
La vie est précieuse, soigne-la bien
La vie est richesse, conserve-la
La vie est amour, jouis-en
La vie est un mystère, pénètre-le
La vie est une promesse, tiens-la
La vie est tristesse, dépasse-la
La vie est un hymne, chante-le
La vie est un combat, accepte-le
La vie est une tragédie, lutte avec elle
La vie est une aventure, ose-la
La vie est bonheur, mérite-le
La vie est la vie, défends-la


Ce qui me touche le plus dans le bouleversement sanitaire que nous traversons depuis un an est la sensation de passivité dans laquelle il nous plonge.

Que faire ? Dans ma foi de croyant je ne vois de réponse possible que dans une réelle profondeur qui va jusqu’à questionner le sens de notre vie, peut-être afin de pouvoir la choisir à nouveau. C’est pourquoi, jusqu’ici, je n’ai pas vraiment été à l’aise avec les initiatives de contestation des décisions gouvernementales, trop étroitement circonstanciées, même si, d’une certaine manière je les comprends.

Le temps du carême ne fera certainement pas la une des journaux, sauf peut-être pour s’en moquer avec plus ou moins de sympathie. Il invite pourtant à changer son cœur en profondeur, pour mieux accueillir la vie toujours nouvelle que Dieu nous donne.
C’est mon espérance, la conviction de foi qui me met en chemin.

40 jours pour ouvrir à plus grand notre petite vie, donnons nous cette chance, avec l’aide du Seigneur lui même, tel qu’Il vient à nous dans l’évangile de Marc que nous lisons cette année.

Bon carême !!!

Soutenir par un don