La synodalité dans l’Église

Sans langue de buis

En ce début octobre, le pape François a ouvert officiellement le Synode sur la synodalité dans l’Église. La rédaction de KTO vous propose un échange sans langue de buis sur cette période de consultation et de débat qui s’ouvre pour l’Église.

- Pour cette édition de Sans Langue de Buis, Étienne Loraillère reçoit :

Sœur Nathalie Becquart, sous-secrétaire du Synode des évêques
Agnès Desmazières, théologienne, membre de l’équipe nationale pour le Synode et auteur de L’heure des laïcs (Salvator)
Nicolas Bauquet, membre de l’équipe du diocèse de Paris pour le Synode
Père Nicolas Risso, vicaire général du diocèse de Tulle
Gérard Leclerc, éditorialiste à France Catholique


- Un synode ouvert jusqu’en 2023 :

Le Synode sur la synodalité dans l’Église qui s’ouvre en ce mois d’octobre 2021 s’étend jusqu’en 2023. Il a pour titre : « Pour une Église Synodale : Communion, participation et mission ».

Pendant ces deux années, plusieurs phases ont lieu : tout d’abord à l’échelle diocésaine jusqu’en avril 2022, où chacun est invité à participer aux échanges. Ensuite, les synthèses et propositions s’élèveront au niveau régional ou continental, lors d’assemblée des conférences épiscopales. Enfin, les derniers échanges auront lieu lors d’une assemblée du Synode des évêques à Rome en octobre 2023.

En France, cette démarche synodale trouve un écho particulier après la publication du rapport de la CIASE. Depuis la remise de ce rapport sur les abus sexuels dans l’Église, des laïcs se sont exprimés sur les réseaux sociaux pour demander des réformes contre la pédocriminalité mais aussi sur la gouvernance de l’Église.

Sources : www.ktotv.com/

Soutenir par un don