Visite pastorale de Mgr Camiade au Groupement paroissial de Gramat

Mercredi 23 au dimanche 27 septembre 2020
Groupement paroissial de Gramat.

- Mercredi 23 septembre :

- Visite du centre Cynophile


Dans le cadre de sa visite pastorale du groupement paroissial de Gramat, Monseigneur Camiade, accompagné des Pères Alexandre et Barthélémy a célébré la messe en l’église Saint Maurice de Prangères. Belle célébration au cours de laquelle Titouann - futur baptisé - a été béni par Monseigneur. A l’issue de la cérémonie, un moment convivial autour du verre de l’amitié a permis à chacun de dialoguer avec l’Evêque. Merci à nos prêtres pour leur dévouement.
Marie Thérèse

- Pastorale de la santé :

Depuis des décennies, la pastorale de la santé se veut être l’expression du souci de l’Église de veiller à ce que le Corps du Christ n’oublie aucun de ses membres, surtout celles et ceux dont la faiblesse pourrait les rendre "invisibles". En cela, la visite pastorale de notre Père Evêque Laurent Camiade se poursuit sur ce secteur de Gramat et aujourd’hui mercredi 23 septembre ‘Béthanie’ devient notre lieu de rencontre.
Notre petit groupe s’attache à rassembler les visiteurs de personnes malades, fragiles, âgées en établissements de santé et à domicile. Bienvenue à Laurent, Alexandre, Barthélémy, Francis, Agnès, Sr Eloïse, Sr M-France, Bernadette, M-Claire, Sr Madeleine, Sr M-Rose, Jean, Bertrand ... Ainsi, les personnes demeurant dans les Foyers Marthe Robin et P. Bonhomme, la résidence G. Pompidou, les Ehpads L. Conte et Ch. De Gaulle sont au coeur de nos attentions ; celles demeurant à domicile, tout autant. Si chacun s’accorde à reconnaître la nécessité de l’humilité, de l’écoute, de la présence dans toutes ces rencontres, il n’en reste pas moins ce mystère de Dieu dans la souffrance qui nous dépasse et parfois nous écraserait si nous restions "seuls"… Chacun fait part ici de cette limitation dans la souffrance, et de demander la grâce du Seigneur et la laisser agir au fil de nos rencontres.
Ce chemin est toujours devant nous. Les paroles de bienveillance de notre Père Evêque en cette rencontre nous laisse une espérance pleine de miséricorde pour la mission, et bien au-delà de la visite pastorale. Merci monseigneur pour ce temps partagé.
PDLS de Gramat

- Jeudi 24 septembre :

- Ferme Fromage Mordesson :

Nous avons eu la joie de recevoir MGR Laurent CAMIADE, accompagné du père Alexandre BULEA, sur notre ferme à Mordesson.
Pendant la visite de l’élevage des chèvres et de la salle de traite, nous avons discuté des conditions d’élevage, du bien être animal et des attentes sociétales en lien avec le cahier des charges de l’appellation Rocamadour.
Nous lui avons ensuite fait découvrir les différentes étapes de la fabrication du Rocamadour ; il a pu assister au moulage des fromages et saluer les fromagères.
Nous avons dégusté enfin, autour d’un verre, le fromage de notre production et échangé sur l’agriculture.
Nous avons constaté que notre évêque était au fait des problématiques du monde agricole lotois et de ses différentes filières.
Nous avons été très touchés par sa simplicité, son écoute et sa simplicité : un vrai moment de partage.
Michel Alibert

- Ensemble Scolaire St-Hélène : Gramat : Visite Pastorale de notre Evêque à l’ESSH :

Lors de sa semaine de visite du groupement paroissial de Gramat, Monseigneur Camiade est venu à la rencontre des élèves de l’ESSH, jeudi 24 septembre.
Il s’est rendu tout d’abord sur le site de la maternelle ou nos tous petits étaient sagement assis à la cantine.
Accompagné de Père Alexandre, curé de Gramat, et de Père Jean-Baptiste, aumônier du collège.
Monseigneur a rencontré les élèves du primaire avant de partager un repas convivial avec les Chefs d’Etablissements, Mme A. Simoes et Mme E. Contenssou.
A l’issue de la pause méridienne, l’évêque a répondu dans la salle de l’Alzou aux nombreuses questions des collégiens.
Merci à Monseigneur Camiade, d’avoir pris le temps de rencontrer le personnel et les élèves de l’Ensemble Scolaire Sainte Hélène.
Valérie Payrol
Responsable de la vie scolaire

- Vendredi 25 Septembre :

C’est par une matinée pluvieuse que Mgr. Camiade accompagné du P. Alexandre s’est rendu à Carlucet au GAEC de la Croix, chez Bertrand et Pierre Lacoste. Un échange sur le monde agricole lui a permis de découvrir deux productions : les vaches Aubrac et le gavage d’oies.

Sa visite c’est poursuivie chez David Verdier, viticulteur à Cantemerle, il a ainsi découvert son installation et les différentes étapes de la vinification. En fin de matinée, c’est à l’église qu’il à rencontrée quelques paroissiens ainsi que monsieur le maire. Après avoir admiré les peintures murales, le livre de Carlucet retraçant l’histoire du village lui a été offert. Une prière commune à clôturé cette matinée. Merci, Mgr. d’être venu jusqu’à nous.
Jeannine

- Vendredi soir Conférence Église et Écologie :

La vision épiscopale de l’écologie au sein de l’église.
Dans le cadre de sa visite pastorale au groupement paroissial de Gramat, Mgr Laurent Camiade, Evêque de Cahors-Rocamadour, prononçait le vendredi 25 septembre, au couvent de Gramat, une conférence sur le thème « Eglise et Ecologie ».
« Dans la responsabilité commune vis-à-vis de la création, l’église a quelque chose à dire. » précisait-il dès le début de son intervention. Par allusion à l’écologie « C’est un réveil dans le monde qui réjouit l’église et il lui appartient de stimuler, ne pas être à la traine ». Sans oublier les trois domaines essentiels : la science, la politique et la dimension spirituelle, qui sont nécessaires et liés. Dans une cohérence supposant de puiser et trouver des motivations, d’avoir des convictions. L’évêque a bâti sa conférence en trois chapitres : le fondement théologique, la question de savoir si l’église doit se soucier de l’écologie et la liaison entre l’avenir de la planète et l’avenir de l’église. Sur le premier point il a rappelé le lien entre le visible et l’invisible « Ce n’est pas du hors sol ». Il faut écouter le cri de la terre, entre souffrance et espérance. Pour préciser ensuite que la mission de l’église repose sur la réconciliation et la pacification, dans l’unité de tout le genre humain. « L’église n’a pas à faire de l’écologie ». « La peur pour le devenir de la création n’est pas une motivation chrétienne. Il existe dans l’humain une capacité à réagir. » Des mots qui ont une résonance particulière dans le contexte actuel. « Un individu seul ne peut pas faire grand chose. Il faut s’intéresser à ce que vivent les gens. » Il conclut ainsi : « Ce n’est pas l’effondrement qui nous inquiète. Il ne faut pas se laisser prendre par la peur qui est un facteur d’isolement. Jouer l’entraide devrait être notre priorité. »
Dans ses réflexions Mgr Laurent Camiade a beaucoup puisé dans les lettres de Saint Pierre et Saint Paul. Il a fait aussi un référence forte à des propos quasiment prophétiques de Mgr Joseph Ratzinger, en 1969, lorsqu’il était Evêque de Cologne, bien avant de devenir Pape sous le nom de Benoit XVI.
Lucien

- Samedi 26 septembre :

Le 26 septembre, le programme de la visite pastorale de Mgr Laurent Camiade sur le groupement paroissial de Gramat intégrait deux rendez-vous à Issendolus, avec la visite du site martyre de Gabaudet et une présentation de l’histoire du couvent de L’Hôpital-Beaulieu.
A Gabaudet, M Coustou, historien de la résistance en Quercy, fit découvrir à Mgr Camiade en présence d’une dizaine d’auditeurs et du maire d’Issendolus, M Dubarry, le contexte de la tragédie qui se déroula le 8 juin 1944, où un groupe important de résistants fut attaqué par des éléments de la division Das Reich venant de Figeac et qui avait ordre de terroriser et briser la résistance du secteur. La ferme du regroupement fut incendiée et des dizaines de résistants tués ou déportés. Plusieurs hommes furent aussi tués au hameau de Donadieu et même au bourg d’Issendolus. Le lendemain, les éléments de Das Reich sévirent à Bretenoux, puis à Tulle et le 10 juin à Oradour-sur-Glane. Le site sera prochainement aménagé pour accueillir du public et faire mémoire de cet épisode douloureux.
Restant dans le domaine historique, l’après-midi se continue au foyer rural d’Issendolus pour une présentation des 550 ans d’histoire du couvent de L’Hôpital-Beaulieu (1236-1793) de l’Ordre des Hospitalières de St Jean de Jérusalem, haut lieu religieux et politique du Quercy, sans oublier la vie de Ste Fleur toujours vénérée bien au-delà du Quercy. Le président de l’association pour le patrimoine d’Issendolus, L’Hôpital-Beaulieu et Ste Fleur rappela l’implication importante et parfois tumultueuse du diocèse de Cahors dans l’histoire du célèbre couvent. Il remit un exemplaire du livre de la vie de Ste Fleur que l’association a réédité, écrit en 1871, et très référencé par le curé d’Issendolus, l’abbé Cyprien Lacarrière.
L’après-midi s’acheva avec la célébration de la messe en l’église St Julien d’Issendolus, au cours de laquelle Mgr Camiade annonça son retour le 11 octobre pour présider la fête de Ste Fleur. Un apéritif-buffet conclut la journée et permit à Mgr Camiade d’échanger avec les personnes présentes dont le maire d’Issendolus.(Francis)

- Dimanche 27 septembre :
- Messe de Clôture et Confirmation de Laurent, Jérôme, Laurent

Témoignage de Laurent nouveau confirmé : Après un accompagnement avec le père Alexandre, c’est avec une immense joie que j’ai reçu le sacrement de confirmation par notre évêque Mgr Laurent Camiade.
Cérémonie que j’ai vécu avec une grande émotion, mais aussi avec beaucoup de paix et de sérénité, accompagné de Jean, mon parrain. Un moment intense en communion avec les paroissiens de Gramat que je remercie pour leurs messages bienveillants. Recevoir l’Esprit Saint dans ma vie Chrétienne va me donner la force d’avancer en disciple du Christ.

Soutenir par un don