Le Carême avec St Joseph

Dimanche 28 février 2021.

Joseph, le père

Mgr Dominique Rey, évêque du diocèse de Fréjus-Toulon, déclarait le 21 mars 2015 à Cotignac :

« La mission du père, c’est de nommer, mais aussi de faire vivre, de faire grandir, d’initier. Le père n’est pas un expert. La paternité n’est pas un métier. Elle ne repose pas sur une technique. Elle est un compagnonnage. Elle s’apprend avec le temps. La transmission paternelle se réalise par osmose, par exemplarité, par capillarité. Le père transmet un art de vivre. […] Le rôle du père est d’éduquer au sens de l’interdépendance, de l’altérité, au sens de la famille, de découvrir le lien vital avec d’autres personnes différentes de nous, avec des parents, des frères et des sœurs. Et ces liens sont constitutifs de notre croissance. »

- Parole de la Bible :

Dans l’évangile de l’enfance selon Luc, les deux personnages qui jouent un rôle clé sont Marie et Jean-Baptiste.

Joseph n’est mis en scène qu’à trois reprises. Une première fois à l’occasion de l’annonce à Marie : "L’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée du nom de Nazareth, à une jeune fille accordée en mariage à un homme nommé Joseph, de la famille de David…" (Lc 1, 27). Une deuxième fois lors du recensement de Quirinius : "Joseph aussi monta de la ville de Nazareth en Galilée à la ville de David qui s’appelle Bethléem en Judée, parce qu’il était de la famille et de la descendance de David…" (Lc 2, 4). il est présent enfin dans l’épisode des bergers rendant visite au nouveau-né "Ils se hâtèrent d’y aller, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveauné couché dans la mangeoire." (Lc 2, 16).

- Prière :

Je vous salue Joseph, vous que la grâce divine a comblé ;
le Sauveur a reposé dans vos bras et grandi sous vos yeux ;
vous êtes béni entre tous les hommes et Jésus, l’Enfant divin de votre virginale Épouse, est béni.
Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu, priez pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu’à nos derniers jours,
Et daignez nous secourir à l’heure de notre mort.
Ainsi soit-il.

- Piste de réflexion :

Joseph est toujours lié à Jésus. Lorsque Joseph est cité par les Évangiles, c’est toujours en rapport avec l’activité ou l’identité de Jésus. Alors que Saint Marc n’en parle jamais et Saint Luc très discrètement, l’évangéliste Matthieu lui confère un rôle important dans sa grande introduction théologique consacrée à l’enfance du Christ.

« C’est pour assurer une présence paternelle auprès de Jésus que Dieu choisit Joseph comme époux de Marie. Il s’ensuit que la paternité de Joseph – relation qui le place le plus près possible du Christ, fin de toute élection et de toute prédestination (cf. Rm 8, 28-29) – passe par le mariage avec Marie, c’est-à-dire par la famille. » (cf. Lecture)

« C’est dans la sainte Famille, cette "Eglise en miniature" par excellence, que toutes les familles chrétiennes doivent trouver leur reflet. En elle, en effet, par un mystérieux dessein de Dieu, le Fils de Dieu a vécu caché durant de longues années. Elle est donc le prototype et l’exemple de toutes les familles chrétiennes. » (cf. Lecture)

- Lecture :

En 1989, dans son encyclique Redemptoris Custos, Jean Paul II avait lui aussi consacré un texte à l’importance de Joseph. Il avait pour sa part souligné « l’exemple de saint Joseph qui s’est consacré tout entier à servir le Verbe incarné ».
Encyclique Redemptoris Custos

- Défi adulte  :

« Il convient donc de reconnaître que Joseph eut à l’égard de Jésus, par un don spécial du ciel, tout l’amour naturel, toute l’affectueuse sollicitude que peut connaître un cœur de père. » (cf. Lecture)

Pour les pères cette semaine : faîtes une prière de remerciement à Dieu pour « ce don spécial » que vous avez reçu !

Pour tous : méditez sur le choix de Joseph par le Seigneur, et sur toutes les qualités requises pour devenir le père terrestre de son Fils.

Joseph, le père
Soutenir par un don