Retour sur le Chapitre Provincial au Couvent de Gramat

Assemblée du mardi 28 novembre au mardi 5 décembre.
Thème : Famille calvarienne, vie et mission en communion.

L’assemblée est très sensible à cette initiative de Chapitre Sœurs-Laïcs ensemble. Cela lui a semblé un signe d’avenir :
Elle a eu une vraie joie de constater la constitution progressive de la Famille calvarienne au cours des dernières années. Cela donne le sentiment qu’il y a un avenir et qu’il est d’abord dans le renforcement des liens créés par les Sœurs, les Laïcs, et aussi les prêtres et diacres au moyen de rencontres, d’actions communes, d’interpellations mutuelles.
Tout ce vécu est caractérisé par : une écoute, une qualité de présence, une attention du cœur, des gestes de tendresse, du prendre soin qui sont reconnus comme des "marqueurs" de la congrégation.
Elle est sensible à la diversité des personnes qui sont là, et qui ne sont pas seulement invités par les Sœurs mais sont parties prenantes de la dynamique du Chapitre. Et chacun/ne apporte ici toutes les rencontres, tous les visages des petits dont le contact et le souci témoignent que la Vie est plus forte que la mort : de là naissent espérance et joie.
Elle comprend que notre monde a besoin d’intériorité et que la famille calvarienne est prête pour y tenir sa place et pour faire des propositions. Et de préférence auprès de ceux et celles qui sont au pied de leur croix : être debout avec les crucifiés d’aujourd’hui.

Tout cela a été possible grâce à l’ouverture et à l’adaptation dont a fait preuve la communauté des Sœurs qui a fait place à d’autres partenaires. Leur ouverture a suscité des réponses et permis des rencontres.

Tout au long de ces journées, tous les membres Sœurs et Laïcs de ce Chapitre ont partagé une expérience commune qui nous a fait sentir concrètement ce qu’est la COMMUNION dans une Famille spirituelle .
Ce n’est plus une collaboration aux œuvres qui est demandée, un rôle d’aide, de suppléance, non. La mission partagée ne se situe plus là, comme on l’a cru pendant plusieurs années, comme si le but de nos collaborations était l’œuvre (des missions) à accomplir.
Ce qui nous rassemble et nous constitue COMMUNION pour la MISSION, c’est notre appel reçu au baptême : appelé à être fils/filles, chacun -sur son propre chemin- est convié à la même mission : annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus et vivre le service du frère. Et ceci au nom du Christ qui se donne gratuitement. La Mission c’est celle-là. Et c’est pour elle que nous vivons la COMMUNION.
Tous/tes, nous sommes là comme des frères, des sœurs, en communion autour du Père.

Nous percevons clairement les défis actuels : comment appeler à vivre le charisme du Père Bonhomme ? Comment appeler à la vie religieuse ? Comment appeler à venir s’abreuver à la source du Calvaire, dans une Famille qui a sa propre « saveur d’Evangile » ?

L’assemblée s’est achevée sur un consensus général qui a fait l’unanimité et qui est le résultat des nombreux échanges et débats que la méthode de travail a facilité. Ce consensus tient en :
Six AXES prioritaires dont 1 pour la vie personnelle
- FORMATION
- COMMUNICATION
- VIVRE ENSEMBLE
- OUVERTURE POUR LA MISSION
- TRANSMISSION DU CHARISME
- VIE PERSONNELLE

Le 4 décembre 2017
Sr Marie Cécile

Soutenir par un don