Mission au Brésil

Lettre du Brésil de Boa vista / Roraima
25 septembre 2018

Bonjour à tous !

Ce mois d’octobre nous appelle tous à la “rentrée” et en même temps il nous pousse “dehors”, vers nos activités qui reprennent leur rythme.

Je vous rejoins donc avec ces quelques lignes venues du Brésil où le rythme de vie s’accélère en raison des prochaines élections (Président République, Sénateurs et Députes). La campagne électorale bat son plein. Les candidats se bousculent (350 candidats à la députation à Roraima !). Tout le monde appelle au changement pour juguler la violence, plus de justice et honnêteté, meilleures conditions de vie pour les pauvres, lutte contre la corruption et abus politiques, etc. On n’en finit pas d’appeler “au secours” et aux changements !...
Après des abus de pouvoir caractérisés (coup d’Etat camouflé, qui a fini par mettre LULA en prison), on voit venir, en tête, un aventurier qui appelle “aux armes !” pour mettre ordre dans une société étranglée par les conflits d’intérêts, violences où tout le monde se sent menacé !... Difficile démocratie dans une société qui compte encore 12 millions d’analphabètes et une foule "d’analphabètes politiques”, manœuvrés par les médias aux mains des puissances d’argent qui fournissent les candidats à la Politique. Nos Evêques continuent à donner le “LA” pour tenir le ton de la Justice et de la Vérité. Nos Communautés chrétiennes s’efforcent pour former, informer, soutenir la résistance de ces “minorités abrahamiques” qui travaillent pour que “tous aient la Vie et qu´ils l’aient en abondance “ ! ... A partir du 7 octobre, nous serons au courant de ce qui naîtra des urnes !!

Dans ce climat agité, bouillon de culture pour les “Eglises évangéliques” qui veulent sauver le monde à la hâte.., l’Eglise catholique en Amérique Latine célèbre discrètement l’anniversaire des 50 ans de la Conférence de Medellin (Colombie).

Les Evêques d’Amérique Latine (Celam) ont voulu cette Assemblée pour traduire les orientations du Concile Vatican II pour les Eglises de ce Continent. De cette réunion nous vient cette décision fondamentale : “Option préférencielle pour les pauvres”. L’appel était fait pour retrouver la force et le dynamisme évangélique, reprendre la pratique de Jésus de Nazareth pour construire le Règne de Dieu, Justice et Paix. 50 ans ont passé ! L’appel a été lancé ; malgré des résistances, cet appel continue à secouer les têtes et les cœurs ! Venu de ces terres proches de Medellin, notre Pape François continue à faire entendre cette voix qui trompette pour secouer les murailles de Jéricho !

Notre Diocèse de Roraima est à la frontière du Venezuela, pays en pleine crise. Ces trois dernières années, 70.000 vénézuéliens ont quitté leur Pays et passé la frontière du Brésil. Boa Vista est la première ville d’accueil : 5000 refugiés y sont logés en abris provisoires (avec aide de l’ONU et autres Institutions) ; 1200 personnes vivent dans les rues. La migration continue avec arrivée de 300 personnes environ par jour.... Tout cette région de Roraima est marquée par cette houle migratoire : beaucoup de solidarité et initiatives d’accueil (caractéristique du peuple brésilien !)… mais aussi réflexes de xénophobie et rejet, souvent alimentés par les riches et responsables politiques malhonnêtes ! CARITAS vient de s’implanter à Boa Vista pour faire face à cette situation et apporte son aide à la Pastorale des Migrants et autres organisations ecclésiales. Mon travail pastoral se vit dans ces régions, proches de la frontière avec Venezuela, d’où nous vient ce flux migratoire... Belle aventure quotidienne, mélange de peines et de joies !

Ce prochain mois de Octobre, je prends une autre direction pour me joindre à l’équipe de visites pastorales aux “ribeirinhos” (riverains) du Rio Banco… Nous sommes embarqués sur le bateau de la “Méduse” quelques semaines de visites, célébrations chez ces petites communautés qui ne sont visitées que 2 fois par an. Le prochain synode pour l’Amazonie, convoqué par le pape pour octobre 2019, est justement pour repenser la présence de l’Eglise dans ce “Monde d’Amazonie, terres noyées dans les eaux". L’Eglise veut se mettre à l’écoute de ces Peuples indiens et autres qui les habitent, rapidement évangélisés, loin de tous et aujourd’hui, menacés.

Me voilà avec vous, en situation de “rentrée permanente” pour que la vie continue sa longue marche, avec les petits et les pauvres de cette terre . Ici encore, le temps passe… Mais un autre temps aussi m’appelle pour me recueillir et me retirer. J’y pense !

Mon amitié et ma prière vous accompagnent.

P. Jacques Hahusseau

PS : Nous prierons et célèbrerons avec joie et reconnaissance la prochaine canonisation de Dom Oscar ROMERO, le 14 octobre prochain.
Un grand évènement et signe/sacrement pour notre Eglise en Amérique Latine.


- Oscar Romero, voix des sans-voix :
Interview d’une missionnaire au Salvador, qui présente la personne de Mgr Romero, et l’actualité de son message dans le Salvador d’aujourd’hui : lire

Soutenir par un don