1er dimanche de l'Avent, homélie de Mgr Laurent Camiade - commentaires 1<sup class="typo_exposants">er</sup> dimanche de l'Avent, homélie de M<sup class="typo_exposants">gr</sup> Laurent Camiade 2020-12-06T22:11:47Z https://cahors.catholique.fr/eglise-pratique/l-eveque-et-le-diocese-de-cahors/agendas-homelies-lettres/homelies-mgr-camiade/article/1er-dimanche-de-l-avent-homelie-de#comment1925 2020-12-06T22:11:47Z <p>Il ne me serait pas permis de renoncer à poursuivre le parcours de gratitude entrepris, en particulier, à l'adresse de notre Père- évêque pour ses homélies mises en ligne quand " la joie, la prière et la gratitude sont les trois attitudes qui nous préparent à vivre Noël de manière authentique" ainsi que le déclarait le Pape François dans un tweet de 2018.</p> <p>Beaucoup avec moi ont été réveillés, s'il en était besoin, par le ton et le choix des versets à méditer, tous extraits des textes de ce 1<sup class="typo_exposants">er</sup> dimanche de l'Avent.</p> <p>Avec les deux pages de cette homélie, point besoin de vidéo pour illustrer la liturgie du jour, nous avons eu le son et l'image, puissance de l'un et clarté de l'autre, véritable reflet de notre cellule intérieure logée en un corps plongé, lui, dans l'obscurité du monde présent.</p> <p>Sommes nous encore du nombre de ces "craignant Dieu "joyeux d'adorer le Dieu vivant et vrai, priant ensemble à l'invitation des disciples et plein de gratitude manifestée généreusement par l'offrande de leurs ressources pour le bien de la communauté en charge d'annoncer la Bonne nouvelle du salut par Jésus Christ.</p> <p>Et n'est ce point ce don de crainte, tenant de la découverte émerveillée à la fois de la toute puissance insondable du Dieu trinitaire créateur de l'univers et de la miséricorde infinie du Dieu Père, qui nous donne de devenir l'un de ces pauvres sur qui Dieu pose son regard toujours bienveillant. Isaïe l'exprime au chapitre 66 lorsqu'il nous dit :" Ainsi parle le Seigneur : le ciel est mon trône et la terre l'escabeau de mes pieds. Où donc me bâtiriez vous une maison, quel serait le lieu de mon repos ? Tout cela c'est ma main qui l'a fait, et tout cela est à moi -oracle du Seigneur. Celui que je regarde, c'est le pauvre, celui qui a l'esprit abattu et tremble à ma parole."</p> <p>Alors c'est peut être bien finalement ainsi que, pauvres de coeur, nous saurons pratiquer joyeusement la justice envers les déshérités, avec la grâce de Dieu, Lui qui transforme nos oeuvres de miséricorde corporelles envers le prochain en oeuvres de miséricorde spirituelles pour nous.</p>