Fête de la Toussaint 2020 - commentaires Fête de la Toussaint 2020 2020-11-07T21:04:12Z https://cahors.catholique.fr/eglise-pratique/l-eveque-et-le-diocese-de-cahors/agendas-homelies-lettres/homelies-mgr-camiade/article/fete-de-la-toussaint-2020#comment1916 2020-11-07T21:04:12Z <p>Merci beaucoup une fois de plus, de nous donner, M<sup class="typo_exposants">gr</sup> Laurent Camiade, dans votre homélie de Toussaint, la nourriture spirituelle soigneusement équilibrée et rationnée pour nous permettre d'aborder le 2<sup class="typo_exposants">e</sup> confinement de l'année.</p> <p>Dès la première phrase, notre espérance est nourrie par l'évocation de cette pleine vision de Dieu accordée aux saints de tous les temps qui partagent avec Lui dans le ciel la joie éternelle surpassant tout désir.</p> <p>Qu'elle soit, cette vision béatifique dont nous avons l'image en Jésus- Christ, le Fils de Dieu, envoyé par le Père, la lumière du phare qui éclaire le port pendant toute notre traversée d'ici bas. Et cette traversée, qui n'a rien d'une croisière de tourisme, nous ne la faisons, ni ne la ferons pas seuls mais ensemble dès lors que nous prenons tous enfin conscience par nos coeurs bouleversés à la nouvelle des derniers attentas perpétrés sur notre sol que nous sommes citoyens du monde.</p> <p> La pandémie et la restriction des libertés qu'elle impose, la précarité économique qui nous touche, l'insécurité, non plus seulement à nos portes mais en nos murs et jusque dans nos églises, nous rendent, par le fait vécu et non seulement rapporté, compagnons d'épreuve de tous ces pauvres dans le monde persécutés pour leur religion, emprisonnés ou torturés pour la défense des droits humains, mais aussi de tous ces migrants sans papier, souvent aux abois, craignant pour leur intégrité physique dont nous pouvons éprouver parfois peut être aujourd'hui mais si minimement quant à nous l'angoisse de ne pas être trouvé en règle.</p> <p>L'autorité publique semble avoir pris conscience dans notre pays que les pauvres devien-<br class='autobr' /> nent toujours, en de telles circonstances, plus pauvres encore et un effort a été consenti pour les plus précaires matériellement et les plus fragiles physiquement et psychologiquement. L'Eglise du Christ s'est toujours sentie concernée par ce fait et s'il ne nous est pas permis de recevoir à notre table, pour raison de prudence sanitaire, le pauvre de la rue nous pouvons rejoindre pour un service en bénévole les lieux d'accueil du Secours catholique, envoyer notre carte réponse à l'appel du mois de l' Acat qui ne reste pas lettre morte- nous en avons des témoignages- faire quelques uns de nos achats de Noël en utilisant le catalogue du CCFD.<br class='autobr' /> Notre paroisse de Cahors a fait de multiples et louables propositions pour pallier à la distanciation sociale du moment et, pour y adhérer en y prenant notre part en toute sérénité et confiance en leurs bénéfices, accueillons chez nous Marie pour un pélerinage de 5 jours dans notre intérieur.<br class='autobr' /> Notre Dame, Mère du Sauveur et notre Mère, nous conduira immanquablement à Jésus pour un petit pélerinage de moins d'un Km vers l' Eglise la plus proche où il nous attend d'une Présence bien réelle dans le Saint Sacrement pour un coeur à coeur, dans la prière, régénérant.<br class='autobr' /> Marie est aussi, ne l'oublions pas, Mère de l'Eglise et comment ne pas rendre grâce pour cette décision de l'autorité ecclésiale de laisser ouverts chez nous nos lieux de culte habituels - ce qui n'est pas le cas partout-</p> <p>Patience et douceur envers le prochain, envers nous même aussi en respectant scrupuleusement les gestes barrières sans faire preuve de fidéisme comme vous nous l'avez dejà enseigné lors du 1<sup class="typo_exposants">er</sup> confinement, voilà, sans doute, pour tous les affamés de l'Amour que nous sommes, le meilleur moyen d'avancer dans la confiance en Dieu qui nous aime et que rien n'empêchera jamais d'être proche de nous.</p>