Le Carême une traversée intérieure

Samedi 4 mars

« Si tu donnes à celui qui a faim ce que toi, tu désires »
Lecture du prophète Isaïe

Mais que désires-tu sinon d’aimer, d’être aimé, reconnu, accueilli ? Alors te voilà engagé à faire de même.
Ne laisse pas passer l’occasion !

La vie spirituelle n’est pas statique, bien au contraire elle est mouvement.
Croire, ce n’est certainement pas posséder, capitaliser. Croire c’est plutôt chercher, se déplacer. De cette manière, le temps du carême peut nous ouvrir particulièrement à cette expérience. Parce que je peux le vivre avec toute l’Eglise, parce que j’y suis invité, parce le Seigneur me fait ce signe.
Cependant le concert agité dans lequel je prends place en permanence n’est pas toujours vraiment favorable au silence, au recul, à l’ouverture intérieure.
Alors voici une aide, un peu comme une carte repérant des balises pour se guider en chemin. Maintenant c’est à toi de marcher.

Bon carême !

Mathias

Soutenir par un don