La Pastorale familiale dans notre diocèse

La pastorale de la famille dans notre diocèse est confiée à une équipe de foyers chrétiens et à un prêtre responsable. Sa mission est de coordonner le travail de plusieurs équipes.

Les équipes ont pour but d’aider les couples à approfondir la spiritualité conjugale et familiale, je pense aux « équipes Notre Dame ». Il existe pour le moment 3 équipes sur notre diocèse.

Quelques équipes ont pour but d’aider les couples après leur mariage aux travers de réunions structurées autour d’une pédagogie mise en place par le CL.E.R. Ce sont les équipes 3 ans.

Une association rassemblant les parents qui ont perdu un enfant propose des récollections et une retraite annuelle à Rocamadour. Il s’agit de l’association « Jonathan Pierres vivantes » qui a une existence sur le plan national mais qui a une antenne dans notre diocèse. Une de ses missions est d’aider les parents qui sont touchés par une telle épreuve et d’être à l’écoute de familles nouvellement éprouvées.

Dans notre diocèse, il n’existe plus, hélas, de week-end « Amour et Vérité » qui sont organisées par la communauté de l’Emmanuel alors que ces sessions ont été proposées durant plusieurs années à Rocamadour. De même, il n’existe pas de sessions Cana.

LA PREPARATION AU MARIAGE

Celle-ci est maintenant bien mise en place à travers tout le diocèse. Dans les 5 secteurs pastoraux que compte notre diocèse, il existe une équipe constituée de couples et d’un prêtre accompagnateur. Celles-ci proposent plusieurs soirées au cours desquelles sont abordées les questions relatives à la préparation au mariage chrétien. Une journée commune de retraite est envisagée mais n’a pas encore été organisée. Ces équipes n’appartiennent pas à proprement parler aux C.P.M et sont bien davantage des équipes de préparation au mariage.

L’ACCOMPAGNEMENT DES DIVORCES ET DES DIVORCES REMARIES.

MAJ : Cet accueil et accompagnement pastoral est assuré depuis 2008 par "Chrétiens divorcés 46" à la demande de Mgr Norbert Turini, évêque de Cahors, conformément aux Priorités Missionnaires adoptées au Rassemblement "Pentecôte 2008" en clôture de la démarche synodale diocésaine : "On portera une attention spéciale aux couples divorcés - remariés en leur proposant un accueil où ils se sentent attendus, respectés et aimés" (2e Priorité).
Contact : P. Christian Robert : 06 95 44 90 98 ou chrobert46@outlook.com

LES COUPLES QUI NE SE MARIENT PAS.

C’est une question qui est présente dans notre diocèse comme partout en France. Le fait nouveau maintenant vient de ce que de nombreux couples âgés choisissent de vivre ensemble sans se marier. La cohabitation n’est plus limitée aux jeunes. Pour ceux-ci, le mariage est pour l’immense majorité d’entre eux une étape qui suit de plusieurs années la cohabitation. Fait nouveau également, ce sont ces couples non mariés avec un ou plusieurs enfants. Ceci est le témoin que le mariage n’est plus le préalable à la volonté de fonder une famille de la part de nombreux ménages.

LA QUESTION DE LA DISPARITE DE CULTE SE POSE DE PLUS EN PLUS FREQUEMMENT.

Lors de la préparation au mariage, nous rencontrons de plus en plus souvent des fiancés dont l’un n’est pas baptisé. Nous abordons alors toujours la question du baptême des enfants à venir.

LES ENFANTS.

Le désir pour les couples d’avoir des enfants est très fortement souligné par les fiancés que nous préparons au mariage. La maîtrise de la fécondité est une donnée qui est entrée dans les moeurs de nos contemporains. La maîtrise naturelle de la fécondité est présentée lors d’une des sessions de la préparation au mariage. Mais il n’est jamais facile de savoir quel impact ces méthodes ont sur la vie des couples.

QUE PEUT PROPOSER LA PASTORALE FAMILIALE DANS UN TEL CONTEXTE ?

La tâche est immense. Il est de plus en plus nécessaire d’accompagner les jeunes qui demandent le sacrement de mariage en les aidant à prendre le temps pour s’y préparer. Tâche à conduire de concert avec le service du catéchuménat car ils nombreux les couples dont l’un n’a pas fait la première communion ou encore plus souvent n’a pas reçu le sacrement de confirmation. Prendre le temps afin de les aider à retrouver une vie chrétienne, à redécouvrir le sacrement de la réconciliation. C’est un des objectifs de l’équipe de pastorale familiale pour l’année à venir. De même qu’il y a une volonté d’assurer un suivi des couples et spécialement des jeunes mariés auxquels une rencontre est proposée dans le cadre de la semaine mariale à venir à Rocamadour.

Soutenir par un don