Historique

Equipe de la Communauté Mission de France dans le Lot HISTORIQUE

Née comme une « équipe associée à la Mission de France » il y a 25 ans, elle n’a cessé d’évoluer dans sa composition et sa physionomie.
On peut résumer son histoire en six étapes :

Les débuts : une équipe de prêtres

Au départ, fin 1977, cinq prêtres qui venaient de faire une année de formation à la Mission de France se sont regroupés.
Situés autour de deux pôles, Gourdon et Les Quatre-Routes, ils formaient une seule équipe, reconnue par l’évêque en novembre 1977, et se réunissant une fois par mois.
Trois d’entre eux étaient engagés au travail professionnel à temps partiel ou à temps plein.
Au fil des années suivantes :
- trois autres prêtres les rejoignaient, résidant en dehors des deux pôles initiaux,
- Jacques Hahusseau, un des membres fondateurs, partait en 1982 comme prêtre « fidei donum » au Brésil,
- le pôle des Quatre-Routes éclatait en raison de nominations entraînant des déplacements,
- seul le pôle de Gourdon restait stable.

1983-1984 : la première diversification.

En 1983, arrivent dans l’équipe trois religieuses Filles du Saint-Esprit implantées à Gourdon,et, l’année suivante : Christian (agriculteur) et Jacqueline(enseignante) Poujade, de Gourdon également.
L’arrivée de religieuses et de laïcs donne à l’équipe une allure nouvelle, apporte une richesse et un stimulant.
Mais la dispersion et la diversification changent la donne pour la mise en œuvre d’un projet commun.

La révision du projet initial

En 1987, le P. Maurice Gaidon devient le nouvel évêque de Cahors. Il demande à l’équipe de réactualiser son projet.
Après réflexion et élaboration au sein de l’équipe, ce nouveau projet est paraphé par l’évêque en février 1990 (publié dans la Revue Religieuse du 9 juillet 1990).
Mais l’équipe sentait le besoin de se renouveler : vieillissement, retraite professionnelle, maladie pour l’un ou l’autre, départ des religieuses, puis de certains autres membres...
Plusieurs tentatives n’ont pas abouti. Des personnes participeront un temps à l’équipe, puis s’en iront pour des raisons diverses.

Des recherches de collaborations avec d’autres mouvements d’Eglise seront plus ou moins couronnées de succès. Un travail avec d’autres partenaires dans le milieu rural aboutira à la constitution du Conseil Diocésain de Pastorale Rurale.

Enfin un élargissement de l’équipe commencera à avoir lieu vers le milieu des années 1990.

1994-1995 : un premier élargissement

En 1994, Christian Conte, diacre nouvellement ordonné, commence à participer à l’équipe.
L’année suivante, la proposition est faite à Bernard et Alice Migairou, à Thérèse Péguin et à quelques autres. Bernard, Alice et Thérèse deviennent membres.
Cela amène un nouveau fonctionnement, en deux « sous-équipes », l’une autour de Cahors et l’autre autour de Gourdon qui se réunissent tous les mois, le regroupement de l’ensemble de l’équipe étant trimestriel.

1999-2001 : un nouvel élargissement

Grâce à un stand présentant l’équipe lors d’un rassemblement du Secteur Pastoral de la Basse-vallée du Lot au printemps 1999, Claude et Paule-Françoise Samson, et Jeanne Parmentier, qui viennent de prendre leur retraite dans cette région, vont découvrir l’équipe, puis en devenir membres.
Au printemps 2001, arrive Jean-Jacques Kerveillant, prêtre de la Mission de France, venu s’installer dans le Lot pour une présence aux pèlerins de Compostelle.
Cependant en 2000, Christian Poujade avait demandé à se retirer de l’équipe.

Nous sommes donc alors une équipe renouvelée et élargie de 12 membres : 7 laïcs, un diacre et 4 prêtres (5 femmes et 7 hommes), avec à nouveau un fonctionnement unifié autour de Cahors.
De l’équipe du projet initial ne subsistent que Michel Paré et André Conte.
De celle du projet de 1990, il reste Michel, André, Jean-Marie Perny (arrivé dans l’équipe en 1980) et Jacqueline Poujade.
Membre de l’équipe de départ, Jacques Hahusseau fait désormais partie d’une autre équipe de la Communauté Mission de France dans l’ensemble « ville nouvelle » de Marne-la Vallée (77).

2002 : entrée dans la Communauté Mission de France et nouvelle lettre de mission

La nouvelle configuration de l’équipe nécessitait de définir un nouveau projet commun, une nouvelle mission confiée. Cette réflexion s’est déroulée depuis l’année 2000, marquée notamment par une rencontre avec notre évêque, le P. Gaidon, en juin 2001.
De leur côté, la Mission de France et ses différents partenaires, prêtre, diacres et laïcs, dont les « équipes associées à la Mission de France », souhaitaient se réunir en une seule Communauté missionnaire.
Ces deux projets se sont concrétisés en 2002 :
-  En août 2002, est née la « Communauté Mission de France » par l’adoption d’un texte de référence, le « Manifeste pour la mission ». Nous y avons adhéré en tant qu’équipe et chacun personnellement.
-  En fin d’année notre dialogue avec le diocèse de Cahors et la Communauté Mission de France, et avec leurs deux pasteurs, Mgr Gaidon et Mgr Gilson, aboutit à une convention entre eux deux précisant notre mission. Une lettre de mission nous est confiée par le P. Gaidon.

2003 : le café théologique est né, le premier se tient en octobre au Bordeaux.

2004 : Mgr Norbert Turini remplace Mgr Gaidon, notre équipe le rencontre.

2005 : Arrivée de deux nouveaux membres. Marie-Angèle Terlizzi et Hélène Loslier, sœurs dominicaines des campagnes, viennent de s’installer à Cahors et demandent à faire partie de notre équipe. Damien Fontvieille participe aussi à quelques réunions mais des soucis de santé le ramènent en région parisienne.

2006 : Mgr Norbert Turini et Mgr Yves Patenôtre, nouvel évêque de la Communauté Mission de France réactualisent notre lettre de mission et la convention qui lie les deux diocèses.

En 2007, nous sommes au nombre de 15 (Lucien Lachièze-Rey, autrefois notre lien avec l’évêque, choisit de rester membre de l’équipe) dont 4 prêtres diocésains et 1 prêtre de la Mission de France, 1 diacre, 2 religieuses et 7 laïcs.

Voir en ligne : Site officiel de la Communauté Mission de France

Soutenir par un don