Synode romain et familles en souffrance

Tout d’abord... qu’est ce qu’un Synode ? Pour tenter de répondre à cette question rien de tel qu’une petite vidéo mêlant précision technique et humour décalé :

Pour la voir... CLIQUEZ ICI !

Ce Synode là a été demandé par le Pape François, qui s’est longuement confié sur lui et sa vision de l’Église lors d’un interview qu’il a accordée aux revues culturelles jésuites ( pour lire l’interview CLIQUEZ ICI ) :
« Je vois avec clarté que la chose dont a le plus besoin l’Église aujourd’hui, c’est la capacité de soigner les blessures et de réchauffer le cœur des fidèles, la proximité, la convivialité. Je vois l’Église comme un hôpital de campagne après une bataille. Il est inutile de demander à un blessé grave s’il a du cholestérol et si son taux de sucre est trop haut ! Nous devons soigner les blessures. Ensuite nous pourrons aborder le reste. Soigner les blessures, soigner les blessures… Il faut commencer par le bas. »

Au terme de la 1re Session du Synode, dont l’objectif était essentiellement de dresser un état des lieux, à l’aide notamment des réponses à un questionnaire adressé à tous les catholiques du monde au cours de l’année 2014, un document de synthèse nommé "Relatio Synodi" (c’est du latin... mais après tout nous sommes le jour de la St Jérôme !) a été rédigé par le Vatican... avec des compléments, nommés "Lineamenta". Si vous voulez y jeter un œil CLIQUEZ LA !

Mais c’est un vaste chantier car il s’agit à la fois de soutenir la foi, l’espérance, et la charité des couples et familles qui vont bien et persévèrent sur le chemin... et en même temps manifester sa foi, son espérance, et sa charité auprès des couples et des familles qui, au terme d’un véritable "chemin de croix" sont tombés sur la route après des années de vie commune... pour les aider à se relever à l’issue de "la grande épreuve", alors qu’ils sont en train de "laver leurs vêtements dans le sang de l’Agneau" (Ap 7 ; 14)... et leur redonner le goût de croire à nouveau à la vie et de se remettre en marche en compagnie du Christ..., lui que "Dieu a fait péché pour nous (...) afin qu’en lui nous devenions justice pour Dieu " (2 Co 5, 21 et CEC n°602).
Comme le dit l’auteur de l’article référencé ci-dessous : "Les chrétiens, à la suite du Christ, tiennent à la fidélité et l’indissolubilité : ne pas séparer ce que Dieu a uni. L’échec reste toujours un échec. Mais il ne devrait jamais être un point final." ( référence )

Bon nombre de contributions ont alors émergé de la part de groupes de catholiques faisant remonter leur production, via leur diocèse et leur évêque, à la Conférence des Évêques de France, qui en a débattu lors de sa Session du Printemps 2015, après les avoir parcourus ainsi que les contributions demandées aux théologiens. Certaines interventions sont restées marquantes... comme celle de Mgr Jean-Paul VESCO, évêque d’Oran, au moment de la sortie de son livre : "Tout amour véritable est indissoluble" ; Editions du Cerf, 112 p., 9 € ( CLIQUEZ ICI )

Au final chaque Conférence Épiscopale du monde a envoyé sa Contribution au Vatican (pour un aperçu de la Contribution française, portée par Mgr Jean-Luc Brunin, CLIQUEZ ICI)... Le Saint Siège en a fait un "INSTRUMENTUM LABORIS" (bref un "Document de travail" qui servira de support pour lancer les débats et la réflexion des Pères Synodaux en Octobre... dans quelques jours...! Cette "feuille de route" a été présentée par le Cardinal Lorenzo Baldisseri, Secrétaire Général du synode, et son équipe, le 23 Juin dernier (2015). Publiée en italien, vous pouvez en découvrir la teneur ICI. Les maîtres mots en sont "ACCOMPAGNEMENT & MISÉRICORDE".

Nul ne peut prédire avec précision ce que seront les fruits de ce double Synode romain [1] consacré à « La vocation et la mission de la famille dans l’Église et le monde contemporain ». Ce sera au minimum la rédaction par le Pape François, successeur de l’Apôtre Pierre et détenteur du "pouvoir des clefs" [2] d’une Exhortation Apostolique Post Synodale... telles que l’ont été en leur temps "Familiaris Consortio" (22 novembre 1981) sur les tâches de la famille chrétienne et énonçant notamment la fameuse loi de gradualité, ou encore "Christifideles Laici" (30 décembre 1988) sur le rôle des laïcs dans l’Église, et plus récemment "Evangelii Gaudium" (La Joie de l’Évangile - 24 novembre 2013) où le Pape François nous exhortait fermement à sortir de nos églises en affirmant que "le On a toujours fait comme ça n’est pas un argument pastoral !". Le Pape a, par ailleurs, tenu à border l’évènement :
+ en amont par la publication d’une Lettre Apostolique en forme de "Motu Proprio" (ce qui veut dire "de sa propre initiative") visant à simplifier les procédures canoniques de reconnaissance en nullité du mariage sacramentel, pour les couples concernés : "« La charité et la miséricorde exigent que l’Église, comme mère, se rapproche de ses enfants qui s’en considèrent séparés » peut-on lire dans le préambule de cette lettre apostolique" (référence)
+ en aval par l’annonce de la tenue d’une "année sainte de la Miséricorde Divine", du 08/12/2015 au 20/11/2016, à l’occasion de la célébration du 50e anniversaire de la clôture du Concile Œcuménique Vatican II (le 07/12/1965) : A cette occasion "le pape, qui a qualifié l’avortement d’ "horreur", déclare avoir "décidé, nonobstant toute chose contraire, d’accorder à tous les prêtres, pour l’Année Jubilaire, la faculté d’absoudre du péché d’avortement tous ceux qui l’ont provoqué, et, qui, le cœur repenti, en demandent pardon" ( référence ).

Nous pouvons, a minima, prier le Seigneur pour qu’il envoie son Esprit accompagner et guider les travaux de ce Synode romain sur les défis qui attendent les familles (et les pasteurs de communautés) aujourd’hui et demain... et qu’il inspire aux Pères synodaux les bons choix... et au Saint Père les bonnes décisions... [3]. Le Pape François nous invite d’ailleurs, à cet égard, à prier "pour que les conjoints qui se sont séparés trouvent accueil et soutien dans la communauté chrétienne" ( référence )
"Viens Esprit Saint. Remplis le cœur de tes fidèles. Allume en eux le feu de ton Amour" (Antienne d’ouverture de l’Oraison carmélitaine)

Notes

[1(automne 2014 et automne 2015)

[2("Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux." Mt 16 ; 19)

[3"Dès lors, moi, j’estime qu’il ne faut pas tracasser ceux qui, venant des nations, se tournent vers Dieu, mais écrivons-leur de s’abstenir des souillures des idoles, des unions illégitimes, de la viande non saignée et du sang" (Actes 15 ; 19-20)

Soutenir par un don