Assemblée plénière à Lourdes

Du 5 au 10 novembre 2019, les évêques de France se retrouvent à Lourdes, comme chaque année, pour une session de travail et de réflexion commune.

Pour la première fois dans l’histoire de l’Eglise en France, deux baptisés de chaque diocèse vont participer avec leur évêque durant un jour et demi à l’Assemblée plénière de novembre à Lourdes, sur le thème de l’écologie intégrale.

Pour le diocèse de Cahors, Monseigneur Laurent Camiade sera accompagné de Jeanne Dumont (responsable du service des pèlerinages au Sanctuaire de Rocamadour / secrétaire de l’association Pélé VTT France / coordinatrice des temps forts spirituels du 900e anniversaire de la cathédrale de Cahors) et d’Eric Cailllard (membre de l’EAP de Mercuès).

- Les thèmes de l’assemblée et leur couverture :

  • Mardi 5 novembre : interventions et ateliers autour de l’écologie intégrale
  • Mercredi 6 novembre : reprise et travail autour de la question "Que peut faire un évêque ?", suivi de "Territoire et paroisse", et intervention du groupe "Promesse d’Église"
  • Jeudi 7 novembre : rapport de la CIASE et compte-rendu des groupes de travail sur la lutte contre la pédophilie
  • Vendredi 8 novembre : travail sur la ratio nationalis et temps pour les conseils et commissions.
  • Samedi 9 novembre : travail sur la ratio nationalis et visite Ad Limina
  • Dimanche 10 novembre : discours de clôture et messe

- Informations sur les dossiers de l’Assemblée plénière :

NOUVEAUTÉ : Une démarche missionnaire sur 3 ans
Le Conseil permanent a souhaité que les assemblées permettent aux évêques de prendre en charge ensemble un défi missionnaire qui les rassemblerait tous. Ils ont rapidement été convaincus que la transformation écologique était à la fois une mise en cause de nos habitudes de pensée et de vie et une opportunité formidable de faire briller les lumières de la Révélation de Dieu. Elle représente un défi sérieux pour nos sociétés et appelle un beau travail de la part de l’Église.

L’encyclique Laudato SÍ avait permis de le comprendre, si cela n’avait pas encore été le cas. Mais les diocèses et, de façon générale, le peuple chrétien, peinent à entrer pleinement dans les perspectives ouvertes par le Saint-Père. Le label « Église verte » aide beaucoup de réalités ecclésiales à contribuer aux efforts de tous. Il reste tout de même à faire entendre la parole du salut en face des bouleversements qu’exige l’état de notre planète et du cosmos.

Ce thème était propice à un exercice de synodalité : c’est pourquoi le Conseil permanent à demandé aux évêques d’inviter à participer avec eux, aux deux premiers jours de l’assemblée, deux baptisés de chaque diocèse, femme, homme, laïc ou prêtre, diacre ou consacrée ou consacré… pas forcément le ou la spécialiste de Laudato SÍ des communautés chrétiennes. Il s’agit donc pour eux de convier deux personnes avec qui ils souhaitent réfléchir à l’avenir de la mission dans leur diocèse.

Écologie intégrale : les deux jours qui ont changé le regard des évêques », un reportage exclusif KTO

Lutte contre la pédophilie
À sa demande, M. Jean-Marc Sauvé, Président de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (CIASE) interviendra en hémicycle afin de présenter aux évêques un rapport d’étape.
Puis les évêques prendront connaissance de l’état d’avancement des 4 chantiers initiés en novembre 2018 :

  • Le travail mémoriel,
  • La prévention,
  • Le geste financier envers les personnes victimes,
  • L’accompagnement des clercs coupables.

Sources : Eglise Catholique en France / Conférence des Evêques de France

- Toute l’actualité de l’Assemblée plénière de novembre 2019 (interventions et déclarations des évêques) sur Eglise Catholique en France.

- Lourdes, mercredi 6 novembre :

Présentation de la démarche d’une quarantaine de mouvements, communautés et associations catholiques : « Promesses d’Eglise »
Dominique Rouyer, Secrétaire Nationale du CCFD-Terre Solidaire et Emmanuel Odin de la Communauté de l’Emmanuel ont présenté aujourd’hui aux évêques de France la démarche « Promesses d’Eglise ».

« Promesses d’Église » est une démarche engagée depuis plusieurs mois par un groupe d’une quarantaine de responsables de mouvements d’Église, communautés et associations, pour répondre à l’appel du Pape François, dans sa lettre au peuple de Dieu d’août 2018.

Ce message du Pape, faisant le lien entre abus sexuels, abus de pouvoir et abus de conscience et la nécessité de réagir face à ce que le Pape a appelé le cléricalisme (autant du fait des laïcs que des clercs) a fait prendre conscience à ces mouvements et associations catholiques de sensibilités très diverses qu’il était important de répondre à cet appel. Mais surtout qu’il était important de rassembler leurs forces et leurs diversités pour porter ensemble cette transformation ecclésiale à laquelle le Pape appelle.

Ils ont entamé une démarche de réflexion avec le désir que leurs expériences vécues dans leurs mouvements puissent aider à revoir les modes de gouvernance dans l’Église. Avec le souhait de se mettre au service de l’Église, de travailler en pleine collaboration avec les évêques et les prêtres.

Aujourd’hui l’ensemble des mouvements et associations catholiques engagés dans la démarche commence un travail autour de différentes thématiques : l’égale dignité des baptisés, la synodalité, le rôle des femmes, le souci des plus vulnérables, la formation et le mode de vie des clercs et la lutte contre les abus sexuels.

Leur démarche a pris le nom « Promesses d’Église ». Le mot "promesse" signifie leur souci de l’avenir de l’Église et leur désir d’imaginer une Église où tous trouveront leur place, à commencer par les plus fragiles.

Ils espèrent que cette démarche pourra contribuer à un processus de type synodal qui impliquerait le plus largement possible laïcs, théologiens, évêques et prêtres pour une transformation heureuse de l’Église afin que l’annonce de l’Évangile reste une bonne nouvelle audible et crédible pour tous.

Soutenir par un don