Le cri de la terre est aussi le cri du pauvre !

L’année dernière, nous avons accueilli environ quatre cents enfants du Lot, répartis dans les vingt-quatre paroisses et groupements paroissiaux du diocèse ! Malgré les contraintes sanitaires, catéchistes et prêtres ont fait preuve de patience et de créativité pour maintenir le lien avec les familles et poursuivre la catéchèse. La fin d’année a parfois été chaotique, mais les enfants ont pu vivre une ou deux rencontres, parfois en plein air ou dans les églises. Une adaptation pour la célébration des sacrements a pu être proposée aux familles.

Les catéchistes de la paroisse de Biars nous livrent ce témoignage :
« Si, après le confinement, nous avons pu retrouver tant les enfants du catéchisme que les jeunes de l’aumônerie, nous n’avions pas pu célébrer les premières communions et professions de foi comme dans beaucoup de paroisses.
Nous sommes là, aujourd’hui, pour les accueillir, les écouter, les aider à cheminer dans la Foi et leur faire découvrir la vie de Jésus. Les jeunes nous apportent beaucoup, notre Foi s’enrichit et grandit à leur contact. C’est une grâce pour nous, l’Esprit Saint nous accompagne dans cette belle mission. »

C’est un grand bien pour toute la société que ce cheminement précieux des enfants soit maintenu. Il ressemble aux graines que le cultivateur sème en terre , et il faudra ensuite, la pluie, le soleil, et la main des ouvriers pour entretenir la vigne qui donnera plus tard son fruit pour la joie des hommes. L’enfant peut parfois être la figure du pauvre de nos communautés paroissiales, dans ce monde qui bouge vite et qui devient de plus en plus complexe et exigeant.

L’enfant a besoin d’être accueilli, écouté, éduqué et formé pour vivre avec douceur et sécurité l’aujourd’hui, et comprendre ce qui se passe autour de lui. Ainsi, il se prépare à agir demain avec joie et responsabilité.
L’éveil à la foi et la catéchèse ne font pas partie de la culture de l’immédiat, et nous sommes tous appelés à en prendre soin, avec délicatesse, vigueur et espérance ferme.

C’est pour cela que nous adressons également un grand merci aux parents et grands-parents qui, au milieu de tous leurs engagements, ont saisi la grandeur de la foi et conduisent leurs enfants vers leur communauté paroissiale. Chers parents, l’Eglise a besoin de votre engagement et de vos compétences pour accompagner les enfants !
Laissez les enfants venir vers moi, nous dit Jésus ! Et qu’il en soit ainsi !

Suzanne Lamartinière

- Le bénédicité vert !

Fleur et Jean-Gabriel se connaissent bien depuis l’âge de trois ans à l’Eveil à la foi. Fleur à 9 ans et Jean-Gabriel 10 ans. Ils aiment partager leur expérience !
. . .
Jean-Gabriel : Bonjour Fleur !
Fleur : Bonjour Jean-Gabriel ! Ce matin tu as la banane !
Jean-Gabriel : Oui, ce week-end j’ai découvert un truc !
Fleur : Euh laisse-moi deviner… Que le Lot va devenir le département le plus écolo de France !
Jean-Gabriel : Mais non Fleur, tu parles toujours d’écologie ! Non, j’ai découvert que je peux inviter Jésus à table…
Fleur : LOL, et comment fais-tu cela ?
Jean-Gabriel : Je dis un bénédicité !
Fleur : Un benedi… quoi ?
Jean-Gabriel : Pour l’anniversaire de ma sœur, toute la famille était là. J’étais si content et avant le repas en famille j’ai dit à haute voix : « Jésus, Viens à notre table, viens bénir ma petite sœur qui m’embête tout le temps, ma famille, les agriculteurs, les caissières du supermarché où maman et papa vont faire les courses. Merci Dieu, pour la Terre qui produit le cacao pour le bon gâteau au chocolat ! »
Et tu sais quoi ?

Fleur : Non.
Jean-Gabriel : J’étais vraiment content et pendant tout le repas je n’ai pas engueulé ma petite sœur ! Puis ma petite sœur a offert à notre cousine Spérie l’un de ses cadeaux d’anniversaire, elle l’avait reçu en double ! C’était incroyable, ma sœur qui garde toujours tout pour elle ! Avec notre cousine, elles ont joué toute l’après-midi ! Un vrai miracle quoi !
Fleur : Oui c’est vraiment génial ! Et tu vois, tu es encore plus écolo que moi, hahahaha, tu pries pour la terre et même pour la caissière !

Soutenir par un don