Communiqué épidémie du Coronavirus

Cahors, le 13 mars 2020

Afin de contribuer à la lutte contre l’épidémie du coronavirus et de suivre les dernières recommandations transmises hier soir par M. le président de la République, Mgr Laurent Camiade, évêque de Cahors, propose à l’ensemble du Peuple de Dieu dans le diocèse de s’engager dès maintenant à suivre les pistes d’action suivantes :

- Au cours des messes et dans les églises :

  • S’abstenir d’un geste de paix par contact physique et s’efforcer de ne pas s’approcher de moins d’un mètre les uns des autres. Il est possible de sourire à son voisin au moment du geste de paix.
  • Pour la distribution de la communion eucharistique, le geste liturgique prévoyant de la donner dans les mains est fortement recommandé.
  • Pour le rite du lavement des mains, ne pas hésiter à utiliser une aiguière et de l’eau savonneuse. Les prêtres pourront également se laver les mains avant et après avoir donné la communion.
  • S’il y a concélébration, les prêtres et autres ministres ne communient que sous le geste de l’intinction.
  • On videra les bénitiers et, à partir de la nuit de Pâques, on privilégiera le rite de l’aspersion d’eau bénite.

- Auprès des personnes âgées et vulnérables :

  • En respectant les consignes d’hygiène et de sécurité de rigueur, les chrétiens feront tout pour entourer de bienveillance les personnes fragilisées vivant en établissements de santé qui peuvent être les plus inquiètes ou se trouver plus isolées du fait des mesures décidées par les institutions. On imaginera, en concertation avec les responsables, des moyens de manifester une proximité soit par des petits messages, des appels téléphoniques, des dessins d’enfants à transmettre.
  • On viendra en aide aux personnes de son voisinage à qui il est demandé de limiter leurs déplacements, en leur proposant de faire leurs courses ou toute autre aide dont elles auraient besoin.

- Concernant les enfants :

  • Les rencontres habituelles des groupes de catéchisme et d’aumônerie seront remplacés autant que possible par des rendez-vous en visioconférence. Les catéchistes mettront au point avec les parents les outils nécessaires.
  • Le Service Diocésain de Catéchèse proposera des outils aux parents pour vivre la catéchèse en famille.
  • Les personnes en bonne santé et de moins de 70 ans auront à cœur d’aider les parents qui le souhaitent à garder leurs enfants pendant qu’ils doivent aller au travail ou aux courses.

- Vivre cet état de crise sanitaire (« la plus grave que la France ait connue depuis un siècle » a déclaré E. Macron) dans la prière :

  • Même s’il pourra être parfois plus compliqué de se rassembler pour prier communautairement (les rassemblements de plus de 100 personnes doivent être annulés), les personnes qui devront rester chez elles par mesure de précaution pourront s’unir à la liturgie par exemple en écoutant Radio-Présence. Il est recommandé de ne pas relâcher notre fidélité à Dieu, spécialement dans les temps d’épreuve.
  • Vendredi 20 mars, une soirée de prière pour demander protection, délivrance et guérison est organisée à la cathédrale. Ceux qui sont éloignés ou ne peuvent sortir sont invités à s’unir d’intention à cette prière de notre diocèse. Cette date du 20 mars, 3° vendredi de carême, est celle d‘une mémoire instaurée en 1964 par Mgr André Bréheret autour de la Sainte-Coiffe du Christ. Celle-ci est un signe de bénédiction pour notre diocèse.
  • Une neuvaine de prière à Notre-Dame de Rocamadour est proposée, du 17 au 25 mars (Annonciation) en lien avec la grande neuvaine contre le coronavirus faite dans tous les sanctuaires de France. Cette neuvaine peut être faite aussi à d’autres dates.
  • Le pèlerinage diocésain à Lourdes prévu du 13 au 17 avril est annulé. Pendant ces cinq jours spécialement, nous serons invités à suivre chaque jour le chapelet à la grotte de Lourdes à 15h30 (avec Radio-Présence ou KTO) et prier ainsi pour les malades et pour l’Église.

En fonction des demandes des autorités, nous verrons s’il y a lieu de compléter ces pistes d’action.

L’Église souhaite vivre ce temps d’épreuve de toute la société française et du monde, en pleine cohésion avec les efforts demandés et qui vont dans le sens de plus de fraternité et de solidarité pour protéger les plus vulnérables et freiner l’épidémie.

Mgr Laurent Camiade, évêque de Cahors

Soutenir par un don